Supervision des infrastructures informatiques

Quand l’infrastructure informatique devient trop grande et dispersée, et qu’en même temps sa surveillance et sa gestion se complexifient, c’est dans ces conditions que la supervision informatique s’impose réellement. Vous n’avez plus vraiment le choix. Vous devez la mettre en place afin d’atténuer significativement les problèmes d’infrastructure informatique que connaît votre entreprise.

La supervision permet au personnel informatique de consacrer ses ressources limitées (effectif, le temps qu’ils disposent…) à l’avancement d’initiatives plus importantes à l’entreprise que de rechercher les problèmes évitables. En adoptant pour la supervision, en fin de compte, vous fournissez à votre entreprise beaucoup d’avantages bénéfiques à bien des égards. Que sont ces avantages ? Mais aussi, comment bien choisir une solution de supervision des infrastructures informatiques qui convient à son entreprise ? À la fin, nous allons voir un logiciel très particulier baptisé MEMOGuard, qui est une référence en supervision informatique.

Supervision des infrastructures informatiques – fonctionnement et mécanismes

La surveillance de l’infrastructure informatique est le déploiement de technologies diverses intégrées dans le but de diagnostiquer en permanence l’infrastructure informatique. Dans la foulée, ces technologies collectent aussi des données pour surveiller les performances et les paramètres clés de l’infrastructure informatique. La disponibilité des matériels est aussi constamment vérifiée. De façon plus claire, sur une infrastructure informatique donnée, la surveillance permet d’avoir un œil sur la disponibilité et la santé physique des matériels, sur l’utilisation et épuisement des systèmes d’exploitation, sur les erreurs et la consommation de bande passante et finalement sur la performance et la disponibilité des matériels et logiciels.

Quant à la supervision, il n’y a pas vraiment de définition officielle, elle combine surveillance, pilotage à distance et automatisation des tâches. Le système chargé de la supervision doit également posséder une fonctionnalité de diffusion d’alertes. Vous l’aurez compris, la supervision informatique est beaucoup plus élaborée que la surveillance informatique.

Pour assurer pleinement sa mission, un système de supervision doit avoir au minimum les deux composants suivants : un moteur ou cœur chargé de l’ordonnancement des tâches de supervision et une interface web ou tableau de bord. Le premier est chargé des surveillances, des calculs, des analyses, de l’envoi d’ordres. Concernant le second composant, le tableau de bord, c’est sur lui que l’administrateur informatique pourra visionner l’état des systèmes et d’autres informations comme les messages d’alerte reçus. Par ailleurs, il est aussi utile pour la gestion automatique et les interventions à distance sur le système.

Qu’est-ce qu’une infrastructure informatique ?

Avant d’entrer dans les détails concernant la supervision informatique, il convient d’abord de donner une définition claire et concise d’une infrastructure informatique. En entreprise, elle fait référence aux composants informatiques (matériels et logiciels) nécessaires au bon fonctionnement d’un environnement informatique. Pour la désigner, on peut aussi utiliser d’autres expressions comme système informatique, architecture informatique, réseau informatique ou encore parc informatique. Ces expressions désignent tous à peu près la même chose, bien que certaines soient plus maladroites que d’autres.

En gros, ce qu’il faut comprendre, c’est que la supervision des infrastructures informatiques touchera à la fois les matériels et les logiciels dont notamment les sauvegardes, les bases de données, les applications, les espaces disques, les sites web et leur disponibilité, les systèmes de sécurité informatiques (antivirus, pare-feu…) les serveurs, les postes de travail ou ordinateurs…

Supervision des infrastructures informatiques – pour garantir la continuité de service

La supervision joue le rôle de sentinelles. Ayant les yeux rivés sur les paramètres clés et les performances de chaque matériel et logiciel, les systèmes de supervision sont capables d’anticiper les interruptions de service future. Par exemple, quand un espace de stockage ou un disque dur est presque plein, le système de supervision signale cela à l’avance aux administrateurs avant que les conséquences ne se fassent sentir sur les performances du système informatique. 

Un autre exemple, si un périphérique venait subitement à disparaitre du système, peut-être qu’il est endommagé ou a été retiré accidentellement, et supposons aussi que l’infrastructure informatique s’étale sur plusieurs bâtiments, comment dans ce cas savoir l’emplacement exact de ce périphérique ? Sans outil adéquat pour le localiser, vous passerez des heures à le localiser. En revanche, grâce à la supervision, vous pourrez non seulement trouver en instant son emplacement, mais vous obtiendrez aussi un petit rapport que détaille la situation. Dans le cas où votre système de supervision est performant, vous pouvez même faire en sorte que la détection d’un dysfonctionnement informatique s’accompagne d’un signal qui est envoyé instantanément au technicien le plus apte à résoudre le problème. C’est grosso modo de cette façon que les systèmes de supervision réduisent au minimum les temps d’arrêt que les systèmes informatiques connaissent.

Les autres bénéfices de la supervision informatique

Comme nous l’avons dit au tout début, la supervision promet des avantages très bénéfiques à bien des égards. Voici d’autres raisons de l’adopter :

  • La supervision garantit un niveau de production optimal en toutes circonstances.
  • Elle assure une sécurité accrue du système informatique et réseau.
  • Elle permet une anticipation des pannes et des dysfonctionnements grâce à une gestion proactive.
  • Elle garantit une utilisation optimale des ressources et la longévité des matériels informatiques.
  • Elle allège énormément le travail des administrateurs et des techniciens : la surveillance se fait automatiquement, par ailleurs, la résolution des problèmes peuvent être automatisée.
  • Elle permet une gestion automatisée et efficace du système informatique
  • Elle rend possible les interventions à distance.
  • Grâce aux messages d’alerte, les problèmes sont rapidement détectés et résolus.

Supervision de vos infrastructures informatiques – faites appel à MEMOGuard

Un outil qui se place au-dessus de tous les autres

MEMOGuard est une solution SaaS de surveillance et supervision d’infrastructures informatiques. Pour des tas de raisons, elle se positionne au-dessus de tous les autres outils. D’abord, elle possède une interface web très conviviale qui convient à tout le monde, même au débutant. L’équipe derrière MEMOGuard promet que peu importe votre connaissance en matière de supervision d’infrastructures informatiques, vous saurez utiliser cet outil-ci facilement. Une autre raison de la choisir : elle se met en place très facilement. Tout ce que vous avez à faire est de connecter votre système informatique à MEMOGuard, qui est sur le Cloud.

Mais ce qui impressionne le plus chez cette solution est sa fonctionnalité de gestion et diffusion d’alarmes très performante. Elle laisse aux administrateurs une liberté totale pour la configuration des évènements qui déclenchent les alarmes. Elle offre aussi pleins de choix sur la façon d’informer le personnel d’astreinte des dysfonctionnements.

Pour gérer une infrastructure grande et complexe

C’est surtout quand l’infrastructure devient trop grande et complexe à gérer que les solutions de supervision sont utiles. Il est cependant important de savoir que chaque solution possède ses propres limites concernant la taille de l’infrastructure qu’elle peut gérer. Cela dit, avec la solution MEMOGuard, vous n’avez rien à craindre de ce côté-là même si la taille de votre structure informatique est vraiment très grande. Elle peut gérer un nombre très important de périphériques et de logiciels.